Serveur de messagerie Exchange

Exchange Server 2010

Serveur de messagerie Exchange
Contexte : L’entreprise Nova a besoin de gérer en interne sa propre messagerie. Elle veut une architecture simple sans réplication ou nécessitant un accès à internet. Elle travaille en circuit complètement fermé dans un soucis de confidentialité des données.
Objectif : Mettre en place un serveur de messagerie avec une solution Microsoft : Exchange Server 2010. Interfacer cette solution avec un Active Directory déjà présent, Domaine : NOVA.

 

Compétences mises en œuvre
C21

C23

C25

C31

Installer et configurer un micro-ordinateur

Installer et configurer un dispositif de sécurité

Installer un applicatif

Assurer les fonctions de base de l’administration d’un réseau

 

 

Conditions de réalisation
Matériel Système et Logiciels
–       1 serveur

–       2 postes clients

–       VM Ware Workstation 7.1

–       Windows Server 2008 R2 x64 (Anglais)

–       Exchange Server 2010 (Anglais)

–       Outlook 2003 / 2007

–       Firefox 4.1

Autre : –

 

 

Description de l’activité réalisée
Situation initiale : Il n’y a pas de serveur de messagerie.
Situation finale : Un serveur de messagerie Exchange 2010 est mis en place sur le Domain Controller, celui-ci contient tous les rôles nécessaires à un fonctionnement en interne seulement. Les utilisateurs de l’entreprise ont chacun une boîte aux lettres et celle-ci est automatiquement paramétrée lorsqu’ils exécutent Outlook sur leur machine pour la première fois.

Aussi, une règle de transport est créé et empêche quiconque de l’entreprise d’envoyer un fichier portant la mention « Confidentiality Statement/Disclaimer » dans son contenu.

 

 

 

Introduction

 

Exchange Server 2010 est une solution lourde de messagerie pour entreprise. Son installation a de nombreux pré-requis et demande une configuration précise. Aussi, il n’est disponible que pour les systèmes d’exploitation Windows en version 64 bits.

Exchange nécessite bien sûr la présence préalable d’un Active Directory en lecture écriture (d’un Windows server 2003 au minimum). Pour des raisons pratiques, Exchange 2010 se trouve ici être installé sur le Domain Controller principal (sous Windows Server 2008 R2 x64) ; c’est une situation à éviter en production.

 

Prérequis à une installation d’Exchange


Exchange Server 2010 a besoin de différentes fonctionnalités dont principalement celle de IIS et a besoin que l’on effectue quelques opérations sur l’Active Directory. Certaines commandes sont donc à faire dans une invite de commande standard et dans le Power Shell. Aussi il faut installer le Filter Pack nécessaire à l’indexation des fichiers d’Office. Il faudra pour terminer mettre le partage de ports net.tcp en automatique (cf capture des prérequis du rôle Client Access).

 

 

Architecture simple d’Exchange 2010

 

Le fonctionnement d’Exchange Server peut se résumer comme suit :

 

 

Client Access Server : là où les clients se connectent.

Mailbox Server : contient les boîtes aux lettres des utilisateurs. Celui-ci peut se trouver sur un autre serveur. C’est l’un des rôles sur lesquels on peut faire de la réplication par exemple.

Hub Transport Server : permet de router les emails à l’intérieur d’une organisation. Comme nous sommes ici dans un seul domaine et sur un même réseau pour tous les clients, ce rôle ne sera que peu utilisé.

 

Nota Bene : le rôle Edge Transport n’est pas implémenté dans cette PTI pour des raisons techniques, c’est le rôle qui permet de communiquer avec des serveurs hors réseau de l’entreprise.

 

 

Autodiscover

L’un des avantages d’Exchange 2010 est la présence de l’Autodiscover. Il s’agit de la possibilité de paramétrer une configuration automatique des clients de messagerie lors de leur première ouverture.

Ainsi, pour un nouvel utilisateur, en utilisant l’Autodiscover, il suffit de lancer directement sa messagerie après s’être loggué pour la première fois avec lui. Il n’y a alors aucun champ à remplir, il n’y a que les boutons « Suivant » à cliquer.

 

Il nécessite une entrée DNS pointant vers le serveur d’accès client afin de fonctionner :

Autodiscover CNAME mail-sv01.nova.local

 

 

Création de boîtes aux lettres utilisateurs

 

Définition de la stratégie d’adresse de messagerie
Avant de pouvoir créer les boîtes aux lettres il est nécessaire de créer une stratégie de création d’adresse de messagerie. C’est celle-ci qui déterminera la forme de l’adresse mail, par exemple : prenom.n@nova.local . Aussi, c’est à ce moment qu’on pointe vers une unité d’organisation de l’Active Directory où se trouvent nos utilisateurs ; ici, il s’agit de l’OU Employes.

Ensuite, il est assez simple de créer une boîte aux lettres, tous les utilisateurs présents dans l’OU Employes se retrouvent présents dans une liste. On peut créer les boîtes aux lettres par lots.

 

Outlook Web App


Outlook Web App est une plateforme web disponible aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du domaine. Elle permet aux utilisateurs du domaine NOVA de pouvoir se connecter de n’importe quelle machine via une connexion réseau avec l’adresse : https://mail-sv01.nova.local/owa .

 

Règle de transport : Inspection du contenu des pièces jointes

 

Exchange 2010 apporte de nouvelles possibilités aux règles de transport introduites avec Exchange 2007. En effet, on peut maintenant rechercher une expression particulière à l’intérieur même des fichiers joints aux emails par exemple.
La société NOVA a besoin d’éviter que tout fichier comportant l’expression « Confidentiality Statement/Disclaimer » soit rejetée. Ceci afin d’éviter que des fichiers sensibles puissent être envoyés à des personnes qui n’y ont pas l’accès sur les serveurs. On peut aussi personnaliser le message qui sera renvoyé à l’expéditeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *