Serveur de temps NTP

NTPDATE

Si on veut mettre à jour ponctuellement la date du serveur, on fait

$ntpdate {un serveur de temps}

Note : Il faut que ntpd soit stop pour faire cette commande, selon la configuration on peut le faire avec :

# /etc/init.d/ntp stop
ou
# /etc/init.d/ntpd stop

S’il y a besoin de faire un script appelant ntpdate (ntp linux qui se désynchronise malgré tout avec un serveur de temps Windows par exemple), on peut ajouter le cron suivant qui s’exécutera tous les jours :

0 0 * * * /usr/sbin/ntpdate NOM_OU_IP_SERVEUR_DE_TEMPS

 

NTP

Si ntp n’est pas installé, on peut le faire avec

# apt-get install ntp

Puis on édite /etc/ntp.conf
On peux commenter les lignes des serveurs mis par défaut et/ou en ajouter d’autres :

server {NOM SERVEUR DE REFERENCE}

On redémarre NTP avec :

# /etc/init.d/ntpd start
ou
# /etc/init.d/ntp start

On peut voir si la config est ok avec :

$ ntpq -p

ou

$ ntpdc -p
user$ ntpdc -p
     remote           local      st poll reach  delay   offset    disp
=======================================================================
=europium.canoni 91.121.84.178    2 1024  377 0.00427  0.000199 0.13666
=ks2985.kimsufi. 91.121.84.178    3 1024  377 0.00429  0.002239 0.12180
*po-95462.fropli 91.121.84.178    2 1024  377 0.00427  0.000600 0.12177
=time.digimedia. 91.121.84.178    2 1024  377 0.00061 -0.002265 0.13666
=vr6.zeroi.com   91.121.84.178    2 1024  377 0.01297  0.000391 0.12180
user@ks27336:~$

 

Remarque

Il peut arriver que ntpq -p ne fonctionne pas et renvoi une erreur :

[root@serveur5.openlog.it ~]# ntpq -p
Name or service not known

Cela peut provenir du fait de l’absence dans le fichier /etc/hosts d’une ligne concernant localhost. Il faut donc dans ce cas ajouter la ligne suivante ou modifier la ligne existante concernant l’adresse 127.0.0.1 en ajoutant « localhost » à la fin.

127.0.0.1       serveur5.openlog.it localhost

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *